Le blog du Colibri

Le blog du Colibri

Royal lance un avertissement

 () a mis en garde mercredi sur "la suite du débat" entre finalistes de la présidentielle affirmant, qu'en 2007, quand elle avait débattu contre , les enquêtes la donnaient gagnante, mais qu'il y avait eu un retournement "dans la nuit".
"A l'issue de ce débat", a-t-elle assuré sur RTL, "les premières enquêtes d'opinion me donnaient gagnante, quand Nicolas Sarkozy est sorti, il a eu le sentiment, il l'a d'ailleurs dit, d'avoir perdu, ses troupes et ses soutiens aussi". 
 

"C'est dans la nuit", selon la présidente de Poitou-Charentes, "que cela se retourne avec le fameux sondage de l'officine Opinionway évaluation du débat". "Il faut faire attention à la suite du débat et au système médiatique tel qu'il l'interprète", a averti l'ex-candidate PS.
Mais pour elle, "les choses ont beaucoup changé aujourd'hui, car Nicolas Sarkozy est sortant". "L'enjeu est qu'il ne puisse pas échapper à son bilan, car la démocratie c'est de savoir si on a tenu ses engagements, il ne faut pas qu'il puisse esquiver son bilan", a-t-elle insisté.
"Ayant connu ce moment éminent de la vie politique", elle indique avoir "donné quelques conseils" à François Hollande, "surtout de rester lui-même, de rester habité par cette campagne". 
"François Hollande est un homme calme et serein, qui se prépare à devenir président de la République et qui a la responsabilité de garder ce débat à un niveau élevé même si on veut l'entraîner vers le bas", a-t-elle assuré. 
Elle estime que "sa responsabilité est beaucoup plus forte que Nicolas Sarkozy, candidat sortant".
"On a d'un côté un homme qui est un peu dans le sauve-qui-peut, dans les cordes, qui ne sait plus quoi inventer pour faire parler de lui, et de l'autre un candidat qui a déroulé son programme", a-t-elle lancé.Ségolène Royal (PS) a mis en garde mercredi sur


02/05/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour